Archive

Les robes « importables » de Paco Rabanne

MEYER, Jan | 11 novembre 2018 |

Paco Rabanne lors d'une séance "d'essayage".
Il avait été un véritable rebelle de la mode dans les années 60. Une exposition à Rouen rend hommage à ses robes en métal.

 

Le Musée le Secq des Tournelles à Rouen, qui possède certainement une des plus belles collections d’objets de ferronnerie et de serrurerie d’art au monde fait un clin d’œil à la mode. Ceux qui ont visité ce musée installé dans une chapelle n’ont pas oublié la série des ceintures de chasteté ou de colliers à clous forgés. C’est cependant sur un autre type de vêtements que l’établissement s’est penché. L’expo qui est proposée dans ce musée insolite jusqu’au 19 mai porte sur des habits à peine plus confortables : les robes de Paco Rabanne. Dès 1966, le couturier provocateur avait proposé « 12 robes importables en matériaux contemporains » défilant au son du « Marteau sans maitre » de Pierre Boulez. Le public retiendra, un demi-siècle plus tard, les robes en métal immortalisées notamment par la sublime Françoise Hardy.

Musée le Secq des Tournelles, entrée gratuite, Rouen.

http://museelesecqdestournelles.fr



Informations

Newsletter

2 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Actualités

Dossiers de la rédaction

Produits et Services